Accueil > Recherche scientifique > Publications et communications > Colloques > Jeudi 10 mars 2016

Recherche scientifique

Jeudi 10 mars 2016

Montre et chapelet du XXe siècle, fouille du parking du Cheval-Rouge (crédits : Pôle d'archéologie 2015)

6e table ronde du groupe de travail CORPUS : Étude du mobilier métallique et de l'instrumentum (Clermont-Ferrand).

Communication de Émilie Roux-Capron : Corpus de mobilier en milieu urbain à Orléans, l'exemple de la place du Cheval-Rouge (2012).

Résumé

L’étude du corpus de mobilier de la fouille préventive de la place du Cheval-Rouge en 2012 repose sur un nombre de 1389 restes, pour un NMI de 305, répartis selon une chronologie qui va de la fin du second âge du Fer jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale, avec des occupations allant de la voirie publique, à un quartier commerçant en passant par l’installation d’une zone funéraire en lien avec un établissement religieux. Comme souvent dans les corpus issus de contextes urbains, la quantité de mobilier, la diversité des catégories fonctionnelles représentées ainsi que l’étalement chronologique, posent un certain nombre de problèmes méthodologiques. Il s’agit en effet de trouver l’équilibre entre les contraintes de temps pour l’étude et la volonté de tirer un maximum d’informations de ce mobilier pour aider à l’interprétation du site ou plutôt, des occupations successives.

L’exemple de la fouille du Cheval-Rouge permettra d’aborder dans un premier temps les questions méthodologiques, à savoir l’organisation de l’étude elle-même, la difficile notion du tri du mobilier, les outils technologiques nécessaires voire indispensables et la difficulté d’aborder des objets aux fonctions très diverses, en lien avec des occupations de nature elles aussi très différentes, et cela au sein d’un même rapport. Ceci sera abordé d’un point de vue pragmatique, basé sur l’expérience et les erreurs rencontrées lors de l’étude.

Dans un second temps, sera abordée la complexité d’interprétation de ce type de corpus, caractérisé par une stratigraphie complexe et très remaniée, où une prise de recul est souvent nécessaire pour évaluer le brassage et les déplacements des objets après leur rejet. Ceci est très caractéristique du milieu urbain. Ainsi nous nous appuierons aussi sur un autre exemple orléanais, la fouille préventive du 80 quai du Châtelet, à travers l’analyse des mouvements du mobilier entre différents secteurs de la ville.

Aucun commentaire


Espace personnel