Accueil > Expositions virtuelles > Etude du bâti, 18 rue Etienne Dolet > Relevé en élévation de la façade sud (rue Etienne-Dolet) montrant les restitutions des différentes phases.

Expositions virtuelles

Relevé en élévation de la façade sud (rue Etienne-Dolet) montrant les restitutions des différentes phases.

Fig.2.jpg

La maison édifiée à la fin du XVe siècle ou au début du siècle suivant (phase 1) se caractérise par une façade à panneaux de croix de Saint-André, dont les étages sont encorbellement. Chaque étage est ouvert par une fenêtre à meneau et à traverse (croisée) encadrée de deux petits jours rectangulaires. Le comble était doté d’une lucarne-pignon.

Cette dernière fut probablement remplacée par la lucarne actuellement visible, plus petite, à la fin du XVIe siècle ou durant la première moitié du XVIIe siècle (phase 2). C’est peut-être à cette époque qu’est supprimé l’encorbellement grâce au recul de la paroi aux étages.

À l’occasion de l’élargissement du carrefour situé à l’angle des rues Étienne-Dolet et Saint-Éloi, la façade est amputée de sa travée orientale (phase 3 hypothèse 2 ou phase 4). À chaque étage, le panneau oriental de croix de Saint-André est supprimé.

Dans la 2e moitié du XVIIIe siècle (phase 4), les pièces de bois de la façade sont peintes avec un pigment ocre-jaune. C’est sûrement à cette époque que les fenêtres principales des étages sont agrandies par la suppression de leur meneau et de leur traverse, tandis que les petits jours latéraux sont condamnés. La façade sera recouverte d’un enduit au plâtre au XIXe siècle (phase 5).


Espace personnel