Accueil > Recherche scientifique > Publications et communications > Colloques > 25 mai 2018

Recherche scientifique

25 mai 2018

Diagnostic archéologique, Hôpital Porte-Madeleine à Orléans (crédits : Pôle d'archéologie, 2018)

Séminaire d'archéologie régionale

Lors du séminaire Identification et caractérisation des espaces urbains, le Pôle d'archéologie présentera deux études de cas.

Rdv le vendredi 25 mai 2018.

Plus d'infos sur le site de la DRAC Centre.


Résumés des communications

La base SAUrOM (Synthèse d’Archéologie Urbaine d’Orléans Métropole) : un outil en construction pour  l’évaluation du potentiel archéologique d’Orléans

par Julien Courtois

Dans la lignée des DEPAVF mis en place par le ministère de la Culture dans les années 1980, les SAU (Synthèses d’Archéologie Urbaine), telles que formalisées par B. Desachy, prennent en compte l’informatisation des données et la multiplicité des sources depuis la montée en puissance de l’archéologie préventive et des études interdisciplinaires, pour proposer une modélisation de l’évolution des espaces urbains. Le Pôle d’archéologie de la ville d’Orléans prépare la mise en place d’une base de données de type SAU à l’échelle de la ville, interfacée sous le logiciel QGis. Cet outil sera en partie alimenté par les opérations de terrain mais aura pour principale fonction l’évaluation du potentiel archéologique complémentaire à ces observations de terrain.

Diagnostiquer en espace contraint : l’exemple de l’hôpital Porte-Madeleine à Orléans

Emilie Roux-Capron

Le diagnostic prescrit sur 2,5 ha n’a en réalité permis des sondages que sur moins de 1 % de la surface. Les causes : l’intervention en DVRD sur un site urbain encombré de bâtiments en activité et donc de très nombreux réseaux en fonctionnement ; la grande surface prescrite recouvrant un projet de ZAC  au plan d’aménagement évolutif et dont l’impact sur la ressource archéologique est incertaine. Pour pallier ces difficultés plusieurs méthodes non destructrices et/ou non invasives ont été employées.

Si la caractérisation exacte des vestiges reste partielle notamment du point de vue planimétrique, l’évaluation des épaisseurs de stratification conservées et des zones de sensibilité a permis de dresser une carte des potentiels archéologiques, permettant, en dialogue avec l’aménageur, une adaptation du projet et une conservation des vestiges dans les zones supposées comme les plus sensibles.


Espace personnel