Accueil > Actualités > Dernières actualités > Vient de paraître

Actualités

Vient de paraître

Architectures de l’âge du Fer en Europe occidentale et centrale

Construire à Orléans à l'époque gauloise

Dans le cadre de la publication des actes du colloque de l'AFEAF de Rennes qui s'est tenu en 2016, vous pourrez retrouver un article sur l'architecture gauloise d'Orléans.

Massat T., Roux-Capron E., « Construire à Orléans à l'époque gauloise », in Villard-Le Tiec A. (dir.), Architectures de l’âge du Fer en Europe occidentale et centrale. Actes du 40e colloque de l’AFEAF, Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 509-522.


Résumé

Le développement urbain d’Orléans débute au IIe s. av. J.-C. L’organisation interne de la ville au second âge du Fer a déjà été abordée lors du colloque AFEAF de Bourges et a montré une gestion raisonnée de l’espace urbain. Il s’agit ici d’aborder plus en détail les questions de la forme du bâti et, plus particulièrement, les modes de construction des bâtiments et les matériaux utilisés, ainsi que l’évolution des pratiques architecturales jusqu’au début de notre ère. En se basant sur les résultats des fouilles de la Charpenterie (1997-2001), des Halles-Châtelet (2001-2002) et de la place du Martroi (2014), le présent article synthétise les informations fournies par des vestiges nombreux et particulièrement bien datés.

Les techniques utilisées pour les différents éléments constitutifs du bâti (murs, sols, foyers, toitures) sont diverses et évoluent tout au long de la période laténienne. Les différentes formes de bâti rencontrées permettent de s’interroger sur l’existence de choix et modes de construction variables en fonction de la nature des occupations. Certaines vont être abandonnées lors de la période augustéenne, mais d’autres perdureront bien au-delà.

L’excellente conservation de la stratigraphie urbaine, confrontée aux données mobilières, permet d’aborder la fonction des bâtiments et de s’interroger sur un éventuel lien entre fonction et mode de construction. Ceci fournit des éléments de réflexion pour les contextes de conservation plus défavorables, notamment en milieu rural.

Abtract

The urban development of Orleans began in the 2d century BC. The internal organization of this city have been treated during the previous AFEAF symposium in Bourges in 2008 and testified of a planned management of the urban space. Here, we address the building forms and particulary the methods and materials used for the constructions and the evolution of architecture until the beginning of the roman period. Based on the results of the excavations in Charpenterie (1997-2001), Halles-Châtelet (2001-2002) and place du Martroi (2014), this article gathers the information provided by many well dated remains.

The technics used to build structures (walls, floors, fireplaces, roofs) are multiple and evolve during the entire latenian period. The different types of construction shapes studied allow us to question the association between a particular technic and a building purpose. Some of these structures were abandoned during the augustean period but others still remained in use.

The excellent conservation of urban stratigraphy and the information provided by the artefacts, authorize to question a possible link between the fonction of a building and its construction methods and materials. This provides some elements to ponder more unfavorable contexts, in particular in rural excavations. This synthesis questions the building modes, the rebuilding rhythms and evolutions, approaching the daily life of Cenabum’s inhabitants.

Traduction : Florence Tane, Inrap Centre-Ile-de-France


Espace personnel