Les raffineries de sucre d'Orléans, témoins de l'âge d'or de la ville au XVIIIe siècle

Formes à sucre découvertes à Saint-Denis-en-Val (crédits : Amandine Ladam, 2019)

12 février 2020

Au XVIIIe siècle, Orléans est considérée par les contemporains comme la capitale du raffinage. Le sucre produit par les raffineurs est une denrée luxueuse, prisée et recherchée par les élites.

Croiser documentation écrite et témoins archéologiques permet d’appréhender cette industrie urbaine dont les vestiges sont rares et ténus. Il est ainsi possible de caractériser les espaces dédiés au raffinage du sucre et de comprendre comment ils ont transformé la ville, d’un point de vue morphologique et économique.

Par Gaelle Laire : ayant étudié les raffineries de sucre du Val de Loire entre XVIIe et XIXe siècle dans le cadre d’un doctorat d’Archéologie (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), le but de cette recherche était de documenter cette industrie peu lisible dans le paysage urbain, via un questionnement archéologique à partir de la documentation écrite.

Pratique

Mercredi 12 février 2020 à 18h.

Durée 1h30.

Auditorium Marcel Regui, Médiathèque d'Orléans, 1 rue Chanzy, Orléans.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.