Accueil > Patrimoine > Musée virtuel > Aquamanile

Patrimoine

Affichage détaillé (Musée virtuel)


Aquamanile

Orléans

80 quai du Châtelet

Matière

Chronologie

Catégorie

Dimensions : L. 190, l. 250, diam. ouverture 170 mm
Datation contexte de découverte :
Comblement de latrines, deuxième moitié du IXe siècle

Informations administratives

: 45 234 246

Site archéologique

80 quai du Châtelet
Aquamanile, vase servant à la toilette et aux ablutions, IXe siècle (crédits Pôle d'Archéologie 2014)

Ce vase est un aquamanile. Il date du Moyen Âge et est utilisé pour le lavage des mains ou, plus généralement, pour les ablutions et la toilette. Il a été retrouvé dans le comblement de latrines lors de la fouille du 80 quai du Châtelet.

Un vase indice d'un statut privilégié

Ce type de vase est extrêmement rare. On en retrouve très peu sur les sites archéologiques, et le plus souvent sous la forme de quelques fragments. Celui-ci est quasiment complet, ce qui accentue son caractère exceptionnel. Contrairement à la majorité de la poterie consommée à Orléans au IXe siècle, il n'a pas été fabriqué dans les ateliers de Saran. La pâte blanche témoigne d'une provenance beaucoup plus lointaine, peut-être la Touraine ou la vallée de la Loire. Il est protégé par un revêtement lisse, de couleur jaune, une glaçure.

Du vase à l'habitant

La découverte d'un tel objet pose question. En effet, la provenance lointaine de celui-ci, ainsi que sa fonction laisse penser que son propriétaire pouvait appartenir à la noblesse. D'autres indices retrouvés avec le vase confirment cette hypothèse. Ce sont des restes de repas qui correspondent à la consommation de viandes de grande qualité (animaux jeunes, porc en grande quantité) mais aussi de poissons. Ces derniers peuvent provenir de la mer, notamment du carrelet, ce qui est peu fréquent au IXe siècle.

L'étude plus globale des vestiges, du contexte archéologique et des textes historiques, permet de supposer que le site se trouve à l'emplacement de la résidence royale temporaire des rois carolingiens et capétiens.


Espace personnel