Accueil > Patrimoine > Musée virtuel > Chaussure cloutée romaine

Patrimoine

Affichage détaillé (Musée virtuel)


Chaussure cloutée romaine

Orléans

80 quai du Châtelet

Matière

Catégorie

Dimensions : L. 290, l. 80 au talon et 115 à la pointe (en mm)
Datation contexte de découverte :
Remblai du IIIe siècle apr. J.-C.

Informations administratives

: 45234246

Site archéologique

80 quai du Châtelet
Fouille d'une chaussure romaine au 80 quai du Châtelet à Orléans (crédits : Pôle d'archéologie, 2014)Radiographie d'une chaussure romaine découverte au 80 quai du Châtelet à Orléans (crédits : Pôle d'archéologie, 2014)

Une chaussure cloutée complète a été jetée dans un remblai lors de l'exhaussement de la berge romaine au IIIe siècle apr. J.-C. Il n'en reste que les petits clous qui servaient à renforcer la semelle. Cette semelle a été prélevée puis radiographiée, ce qui a permis de restituer le nombre de clous et le dessin du cloutage.

La cordonnerie romaine

Les dimensions restituées de la semelle sont de 290 mm de long, pour une largeur de 80 mm au talon et de 115 mm près de la pointe. Ceci équivaut à une pointure actuelle de 44,5.

Les clous servent à assembler les différents éléments de la chaussure : semelle d’usure, intermédiaire et première. Le matériau des semelles peut-être du cuir ou du liège. Sur l’exemplaire du 80 quai du Châtelet, le savetier a cloué une ligne sur le pourtour, puis a cloué au moins trois lignes au centre. Le nombre de clous peut varier d’une chaussure à l’autre. Les souliers à clous découverts en Île-de-France, montrent qu’une chaussure romaine peu en posséder entre 1 et 300.

Un objet difficile à étudier

Lors de la fouille, ce type d'objet est difficile à identifier. Bien souvent, les chaussures sont fragmentaires, les clous se sont dispersés sous l'effet de la dégradation du cuir ou du liège. Ici, l'objet rejeté complet, a pu être identifié puis nettoyé sur place. Il a ensuite été prélevé en motte, c'est à dire avec toute la terre qui l'entourait. Cette motte a été consolidée à l'aide de bandes de plâtre, puis elle a été examinée à l'aide d'une radiographie aux rayons X. Ceci a permis de préserver la forme de l'objet et de mieux percevoir la technique de cloutage de la semelle.


Espace personnel