Affichage détaillé (Carte interactive)


8 rue des Gobelets

8 rue des Gobelets

Orléans

Type d'opération : Étude de bâti
Aménageur : Ville d'Orléans / Propriétaire privé
Motif de l'opération :
Ravalement de façade et réhabilitation des intérieurs
Responsable d'opération :

Clément Alix

Informations administratives

Opération du 01/05/2013
Façade sur rue actuelle, après rénovation, du 8 rue des Gobelets (crédits : Pôle d'archéologie, 2015)

En accompagnement de travaux de restauration et de réhabilitation, l’étude archéologique de la maison n° 8 rue des Gobelets a été réalisée en 2013 et 2014,  d’abord dans le cadre d’une recherche sur l’habitat médiéval d’Orléans (Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, Université de Tours), puis poursuivie lors du suivi archéologique de la campagne des ravalements obligatoires des façades de la ville (Mairie d’Orléans, Direction de l’Urbanisme). Elle constitue une opportunité rare de pouvoir ap­préhender en profondeur, du sous-sol au comble, les vestiges d’une habitation médiévale antérieure au XVe siècle, type de bâtiment qui demeure assez peu connu à Orléans.

Le site se situe dans le quart nord-est de la ville protégée par son enceinte tardo-antique, à une centaine de mètres de la cathédrale et en limite méridionale du quartier canonial. Au sud-est de la maison, au fond de l’impasse (actuel rectorat de l’Académie d’Orléans–Tours) s’élevait l’église paroissiale Sainte-Colombe attestée dès 1028. La maison n° 8 rue des Gobelets constitue le seul vestige d’une habitation plus vaste qui s’étendait vers le sud.

L’habitation d’un dignitaire religieux au XIIe siècle, agrandie au XIVe siècle

A l’angle formé avec l’impasse Sainte-Colombe, se trouvait un bâtiment en pierre détruit en 1962 qui correspondait vraisemblablement à une résidence ecclésiastique en lien avec la proche église Sainte-Colombe ou avec le chapitre cathédrale. Cette maison possédait un cellier partiellement excavé et voûté, surmonté d’une salle haute, dotée d’une cheminée et ornée de divers décors (corniche, enduits peints). Vers 1368, cette habitation fut rehaussée et agrandie vers le nord par l’adjonction d’une aile en retour le long de la rue, qui correspond à l’actuelle maison n° 8 rue des Gobelets. Cette dernière s’élevait comportait un rez-de-chaussée et deux étages ; un plafond et la charpente de toit de cette époque sont conservés.

Des modifications multiples à partir de la Renaissance

L’ancien bâtiment "roman" et l’aile du XIVe siècle sont séparés au milieu du XVIe siècle, afin de créer deux pro­priétés distinctes. Au début du XVIIe siècle, la maison nord (actuel n° 8 rue des Gobelets) est dotée d’une extension gagnée sur l’emprise de la cour et dotée d’une façade en pan de bois. Au cours du XIXe siècle, les deux maisons sont de nouveau réunies au sein d’une même propriété : elles sont acquises par les religieuses du couvent de Notre-Dame-du-Calvaire, qui installèrent leur couvent dans les parcelles avoisinantes, comprenant également l’ancienne église Sainte-Colombe. La maison sud, ainsi que le reste du couvent, furent détruits au début des années 1960 pour l’installation du rectorat.


Pour en savoir plus, consultez l'exposition virtuelle.

Exposition virtuelle

Musée virtuel

Balles de jeu de paume

Emplacement

Aucun commentaire