Accueil > Patrimoine > Les souterrains d'Orléans

Patrimoine

Les souterrains d'Orléans

Carrière souterraine rue du Faubourg Bannier à Orléans (crédits : Pôle d'archéologie 2018)

Sous les maisons à pan de bois et les rues pavées, Orléans cache une véritable ville souterraine dont l'origine remonte au Moyen Âge. Caves et carrières sont présentes dans tous les quartiers de la ville depuis le centre ancien, jusque dans les faubourgs et même au-delà dans toutes les communes de la Métropole.

Toutes ces cavités ne sont pas identiques, leur usage diffère de l'une à l'autre et elles n'ont pas toutes été construites à la même période. En 2015, un programme de recherche, intitulé SICAVOR, a été initié afin d'étudier plus précisément ces aménagements urbains.

On en distingue de différentes natures. Des caves sont utilisées depuis l'époque romaine mais seules celles du Moyen Âge sont encore accessibles aujourd'hui. Elles ont naturellement servi au stockage des boissons et des aliments, mais certaines étaient utilisées comme boutique ou taverne.

De nombreuses carrières maillent le sous-sol orléanais. Elles ont été creusées depuis le Xe siècle pour extraire les pierres qui ont servi à construire les maisons d'Orléans. Certaines ont ensuite été réutilisées en cave jusqu'à aujourd'hui. D'autres exemples de réutilisations existent, bars à vins, studios d'enregistrement et même champignonnières !

Ces cavités constituent cependant un risque urbain non négligeable et nécessitent une surveillance constante.

Mais pour les Orléanais, elles sont aussi l'objet de fantasmes, de légendes et de rumeurs, dont la réalité mérite d'être passée au crible des archéologues.

Découvrez toutes ces thématiques dans les dossiers ci-dessous, armez-vous de vos casques et de vos lampes, et embarquez pour un voyage archéologique insolite !


Un dossier thématique réalisé par :
Clément Alix, Julien Courtois, Imed Ksibi, Daniel Morleghem, Emilie Roux-Capron et Constance Dos Santos (rédaction et illustrations)
Emilie Roux-Capron (corrections et mise en forme)
Dans le cadre du programme SICAVOR : Système d'Information Contextuel sur les Caves et Cavités d'Orléans. Projet financé par la région Centre-Val-de-Loire et la DRAC-Centre-Val-de-Loire, avec le soutien de la Ville d'Orléans.

Le programme de recherche SICAVOR

Viédo réalisée par Christophe Fraudin, en partenariat avec La Tête dans la Rivière.

Relevé par scanner 3D d'une cave-carrière à Orléans (crédits : SICAVOR, 2018)

La recherche SICAVOR

Système d'Information Contextuel sur les Caves et Cavités d'Orléans

Ce programme de recherche d'intérêt régional concerne l'étude des sous-sols de la ville d'Orléans. Les réseaux souterrains constituent une véritable opportunité de renouveler l'histoire des centres urbains, par la prospection et la documentation archéologique et architecturale.


Traces de pic carrier dans une carrière, rue de l'Ange à Orléans (crédits : Pôle d'archéologie, 2016)

Extraire de la pierre

Les activités d'extraction du calcaire de Beauce à Orléans sont attestées à partir du Xe siècle et jusqu'au XIXe siècle. Elles sont à l'origine de très nombreuses carrières sous les maisons d'Orléans à plus de 10 m de profondeur.


La taverne dans un cellier, Apocalypse de st jean 1301-1400 (Bnf, ms fr 13096, fol. 51r)

Des caves à toutes les époques

Vin, aliments de toutes sortes, boissons mais aussi bois, les caves servent au stockage pour toute la maisonnée depuis l'Antiquité à aujourd'hui. Les plus nombreuses et les mieux connues sont celles construites au Moyen Âge, dont la plupart sont encore utilisées de nos jours.


Culture de barbe de capucin dans une carrière de Saint-Jean-de-Braye en 2015 (crédits : Pôle d'archéologie, 2015)

D'hier à aujourd'hui

Si les usages d'origine des caves et carrières d'Orléans ont été perdus aujourd'hui, certaines cavités ont été utilisées pour les industries, mais aussi la culture maraîchère dès le XIXe siècle. Bars, salles de concert mais aussi studios d'enregistrement musicaux, ces nouveaux usages témoignent de la transformation de ces lieux.


Effondrement karstique de terrain au sud de la Loire en 2016 (crédits : DEPR)

Un risque maîtrisé

La présence de nombreuses carrières et caves sous Orléans constitue un risque urbain non négligeable. Grâce aux recensements et à l'action citoyenne, ces risques peuvent être aujourd'hui maîtrisés.


Photo Eglise St Paul 2 recadr.jpg

Fantasmes et légendes

Les cavités en tant que lieux souterrains peu accessibles, font généralement l'objet de propos plus ou moins fantasmés et ont donné lieu à des légendes urbaines. Catacombes, souterrains mystérieux et rumeurs sous la loupe des archéologues...


Affiche du collque caves et celliers, SICAVOR 2017

Pour aller plus loin

Un peu de documentation pour les curieux qui voudront en savoir plus sur le sujet : vidéos, ouvrages et liens utiles.


Aucun commentaire


Espace personnel