Les Témoins de l'Histoire

Affiche les Témoins de l'Histoire (crédits : D. Vincent, Musées d'Orléans)

Exposition d'archéologie présentée à l'Hôtel Cabu d'Orléans, du 15 juin 2019 au 8 mars 2020

« M. Desnoyers annonce […] qu'il vient d'achever le classement méthodique des 14 000 objets dont se composent les collections de notre musée historique. Cet important ensemble de pièces et de monuments forme maintenant une véritable histoire du travail, dans laquelle le visiteur trouvera chaque époque représentée depuis les temps préhistoriques jusqu'au XIXe siècle. »

Bulletin de la Société Archéologique et Historique de l’Orléanais, Séance du 11 janvier 1884, p.169

 

Dans l’imaginaire collectif, l’archéologie est avant tout symbolisée par des objets susceptibles de figurer dans les collections des musées, lieu privilégié de leur conservation et de leur présentation. Ils peuvent avoir une qualité esthétique, artistique même, mais ils sont aussi et surtout des témoins de l’Histoire.

Avant de devenir objet archéologique, ils ont été une matière transformée par l'Homme. Ils ont été pensés puis fabriqués par l’artisan, l’ouvrier, le paysan pour répondre à un besoin spécifique. Suivants les cas, ils ont par la suite été utilisés, transmis, vendus ou donnés. Cassés puis jetés, parfois réparés, mais devenus inutiles ou perdus, ils seront retrouvés par l’archéologue qui, par leur étude, en fera les témoins d’une civilisation, d’une histoire, des référents à l’Histoire.

C’est lorsqu’il est replacé dans le contexte de sa découverte que l’objet prend toute sa valeur aux yeux de l’archéologue. À travers l'analyse et l’interprétation de ces artefacts, notre compréhension des sociétés passées s’enrichit.

Les Témoins de l’Histoire sont le fruit des découvertes du XIXe siècle, à l’origine de la création du Musée d’Histoire et d’Archéologie, renouvelées par les fouilles préventives de ces dernières décennies. Ils témoignent, chacun à leur manière, de la longue et exceptionnelle destinée d’Orléans.

 

Suivez le guide !

Dessin d'un biface d'Olivet.jpg

Une préhistoire orléanaise mal connue

800 000 ans avant notre ère : l'origine du peuplement de la région


Evocation du quartier artisanal gaulois de la Charpenterie (crédits : Ph. Payer, INRAP, 2013)

Orléans, emporium des Carnutes

Comment Cenabum va devenir une puissante place commerciale productrice et exportatrice


Evocation de la ville alto médiévale d'Orléans (crédits : aquarelle de Fabrice Moireau, Fédération Archéologique du Loiret)

Les marques du pouvoir : une ville du haut Moyen Âge

Au temps où Orléans était la capitale d'un royaume...


Fac-similé d'après un document original datant de 1640 dessiné et peint par Jean Fleury (crédits : Archives départementales du Loiret, 1 PH 3734)

À l'origine du blanc manteau d'églises

Renouveau de l'architecture religieuse autour de l'an Mil


Maison rue de la Pierre Perçée, lithographie de Charles Pensées (crédits : Histoire architecturale d'Orléans par Ch. Pensée, Paris, 1994)

Orléans, une ville de la Renaissance

Des quartiers d'habitation en plein essor


Exemple de réutilisation des formes à sucre sur les toits d'Orléans (crédits : Pôle d'archéologie, Orléans)

Orléans, capitale française du raffinage du sucre

L'apogée d'une industrie du XVIIIe siècle


Le centre d'Orléans sinistré : secteur des rues Royale et Jeanne d'Arc (crédits : Archives municipales d'Orléans)

Orléans et les bombardements de juin 1940

Souvenirs de la vie quotidienne émergeant des décombres


Dernière mise à jour le 15.07.2020