Antiquité

Ier av. J.-C. - Ve siècle


Textes et illustration

Aquarelle : XX

Textes et photos scientifiques : Pôle d'Archéologie Ville d'Orléans, Fédération archéologique du Loiret

Animations : Anaïs Henin

Contexte

Les matériaux de construction en terre cuite de l'Antiquité ont très tôt retenu l'attention des archéologues, en raison de l'abondance des découvertes et de la récurrence de certaines formes facilement identifiables. Si des approches typologiques ont été tentées à partir des modules ou des marques dites "de tâcherons", d'autres travaux se sont portés sur les modes de productions depuis la mise en forme jusqu'à la commercialisation. La mise en oeuvre a également retenue l'attention, que ce soit l'identification de certaines formes inhabituelles (Ferdière ou concernant des questions de poids ou de volumes dans certaines constructions (toiture, mur d'enceinte, ...).

L’atelier de la rue Tudelle à Orléans (Loiret), dans le quartier Saint Marceau au sud de la Loire qui fonctionne durant le IIIe s. permet de documenter une partie du répertoire en place durant l'Antiquité à Cenabum. Quelques ateliers extérieurs, en forêt d'Orléans ou dans le Val, complètent cette chronologie.


Les sites de l'Orléanais